Au bois dormant

Une marionnettiste, un comédien et un musicien s’amusent à dépoussiérer le conte de la Belle au bois dormant en se servant de tout ce qu’ils trouvent dans une armoire de Mère-Grand, ce morceau de grenier oublié depuis une centaine d’années.

Les étoffes, les robes et les tapisseries. Les poupées, les cartes à jouer et l’argenterie. Les draps et les nappes brodées deviennent des décors animés. Les fées sont des insectes volants tricotés avec des ailes en dentelle et la méchante fée est une araignée qui tisse sa toile en crochet.

Tous ces objets se mettent à vivre et à chanter aux rythmes enjoués d’un tambour, d’une vielle à roue et d’un orgue à soufflet. À l’intérieur de ce placard vit une petite princesse enfermée.

La reine et le roi de cœur se font beaucoup de soucis pour leur enfant. Pour éviter le mauvais sort et ne rien risquer, ils la gardent bien au chaud dans cette armoire-château, une sorte de lit clos. C’est rassurant mais un peu étouffant. C’est un peu comme ça les parents… Alors pour s’en sortir, il faut grandir, pousser les portes, trouver la clé pour débloquer les verrous d’une armoire trop petite.

Grâce à un savant mélange de poésie, d’humour et d’impertinence, Les Illustres Enfants juste questionnent le monde des émotions, le bien et le mal, l’instinct et la raison, l’enfance et l’âge adulte en poussant la porte d’une contrée lointaine qui nous est pourtant bien familière : le conte.

 

Marjolaine Juste mise en scène / Benoît Juste et Denis Rézard création musicale / Marjolaine Juste, André Fauquenoy, Denis Rézard interprétation / Par la Cie Les Illustres Enfants Juste / Marionnettes, ombres chinoises, musique / Tout public dès 5 ans / Photo © Camillelvis

 

Marionnettes, ombres chinoises, musique

Tout public dès 5 ans

Samedi 26 octobre à 15h

Scène Prévert

Tarif C > 5 à 10 €