Autolib : les bornes réactivées !

18 mois après l’arrêt brutal d’Autolib, les bornes joinvillaises restaient inutilisés. A partir du mois de février, elles seront à nouveau en fonction pour recharger tous les véhicules électriques. La ville a fait appel à la PME française Electric 55 Charging qui reconditionne les bornes existantes.

 

On appelle ça le rétrofit. Réaménagement en bon français. Il s’agit de modifier ou restaurer des fonctions technologiques à des systèmes vieillissants ou obsolètes. En l’occurrence les trois bornes Autolib, inutilisables depuis leur mise hors fonction à l’été 2018.

Cette opération limite les coûts, en opposition à d’autres qui consistent à changer les bornes et à mettre les anciennes au rebus. Pas vraiment logique du point de vue durable. En effet un remplacement provoquerait la mise au rebut de quelque 700 tonnes d’acier. Un gaspillage d’autant plus inutile que le matériel installé par Bolloré a prouvé sa robustesse dans une région où le mobilier urbain est mis à rude épreuve.

Electric 55 Charging reprend la base des actuelles bornes Autolib’ pour les adapter aux normes et aux véhicules électriques d’aujourd’hui.

Cette start-up a ainsi déployé une centaine de ses bornes essentiellement dans le sud de la France et gère plus de mille autres en Europe. Le projet Autolib Reborn, en redonnant vie aux bornes joinvillaises, les rend accessibles à tout type de véhicules électriques (voitures, vélos, trottinettes…) et à tout le monde, y compris les sociétés d’autopartage.

La solution réside dans un kit de mise à jour. L’intervention vise une mise à jour à la fois logicielle et matérielle. Sur le plan technique, la mise à jour permet d’installer un nouvelle prise type 2, conforme aux standards européens. La puissance de recharge est également augmentée, pouvant atteindre 22 kW. Cette mise à jour ne nécessite ni travaux de voirie, ni raccordement électrique supplémentaire. De plus, le système inclue un pilotage informatique des bornes à distance.

 

Une solution à moindre frais pour un service à nouveau actif

 

Economiquement, la solution proposée par l’entreprise fondée par Romain Vincent est simple. Electric 55 Charging assure le rétrofit et se rémunère sur la recharge. Hormis les quelques travaux de raccordement ou d’augmentation de puissance qu’elles peuvent prendre à leur charge, les collectivités n’ont donc pas à débourser un centime.

Pour les utilisateurs de véhicules électriques, pas de tracas, il suffit de se brancher et de payer à son fournisseur habituel au moyen des badges qu’ils ont en leur possession. Les bornes les accepteront tous.