Budget

Budget 2021

Malgré la crise sanitaire, le budget 2021 conserve un niveau d’investissement élevé pour améliorer le cadre de vie et les équipements. Cet investissement est possible grâce à une gestion financière saine et des ressources propres importantes. Le budget de fonctionnement contenu permet le renforcement des services publics à la population pour une ville plus solidaire et plus dynamique. Taux d’impôts locaux et tarifs des prestations restent constants.

Un budget au service des Joinvillais

Malgré l’impact de la crise sanitaire qui pèse sur la capacité d’autofinancement, la Ville maintient la hausse des moyens pour les services publics. Les subventions versées aux associations sont également en augmentation. Le soutien au Centre Communal d’Action Sociale est lui aussi renouvelé. Les investissements visant à améliorer le cadre de vie demeurent eux aussi importants. Le budget de la ville pour 2021 s’élève à 56,3 millions d’euros (M€), 37,7 M€ en fonctionnement et 18,6 M€ en investissement.

Service finances

C’est une équipe de cinq gestionnaires et une directrice.
Leur mission principale consiste à accompagner les services dans leurs commandes et le suivi de leur budget, afin qu’ils puissent rapidement s’organiser et répondre au mieux aux besoins de la population : commandes de fournitures, de prestations et de travaux, etc.
Parallèlement, ils procèdent au paiement des factures et à l’encaissement des recettes de la ville, en lien avec le centre des finances publiques. En effet, ce n’est pas la ville qui paie les factures ou qui encaisse, mais bien le Trésor Public.
Afin de soutenir les nombreuses entreprises et associations avec lesquelles la Ville travaille, tout est fait pour que les délais de paiement ne dépassent pas 20 jours de la réception de la facture au versement par le Trésor Public. C’est notamment
possible grâce à la réception des factures par voie dématérialisée, permettant un traitement très rapide (il n’y a plus que 12 % des factures qui sont envoyées par courrier postal), malgré leur nombre très élevé (6 400 factures en 2020).

Le coût de la crise

Le coût de la crise sanitaire a été évalué par les services de la Ville. Celui-ci s’élève à près de 900 000 €.
960 000 € de pertes de recettes sont comptabilisés dont 259 000 € de restauration scolaire. 224 000 € de perte de redevances périscolaires (accueils et colonies, garderie, étude), 166 000 € de stationnement (gratuit jusqu’à l’été 2020), près de 600 000 € de nouvelles dépenses dues à la crise ont été réalisés. La plus importante concerne la fourniture par la ville de masques, gels, visières et de produits d’entretien spécifiques pour 262 000 €, auxquels on peut ajouter 45 000 € pour le nettoyage renforcé des bâtiments communaux. 46 000 € ont été consacrés au remboursement des usagers de l’École Municipales des Arts et de la Scène Prévert.
Le Centre Communal d’Action Sociale a reçu une subvention exceptionnelle de 71 000 € pour le secours d’urgence, l’augmentation du nombre de repas à domicile pour les séniors, l’aide exceptionnelle aux familles en fin d’année…
Parallèlement, des dépenses n’ont pas été réalisées, pour un total de 660 000 € lié à la fermeture de certains services : La restauration scolaire pendant le confinement (375 000 €), l’organisation des spectacles prévus à la scène Prévert (99 000 €), ou la piscine scolaire (43 000 €). Le coût de la crise sanitaire s’élève donc à 895 000 € pour cette année 2020.

Les chiffres

2,3 M€ Travaux sur les bâtiments publics (écoles, cantines, crèches, gymnases, mairie, ascenseur île Fanac, Scène Prévert…)
993 000 € Travaux de voirie et réseaux
497 000 € Extension de la vidéo protection et Centre de Supervision Urbain
450 000 € Travaux pour éclairage public
100 000 € Travaux espaces verts et jeux
100 000 € Budget participatif
65 000 € Travaux au stade

Retrouvez les différentes délibérations sur la page dédiée : Publication des actes administratifs