Budget

Budget 2020

Le budget municipal est l’outil qui permet d’anticiper les recettes et les dépenses de la commune au cours d’une année afin de gérer au mieux les finances publiques dans l’intérêt collectif. Déjà fortement contraintes par l’Etat et le gouvernement, les collectivités locales doivent sans cesse redoubler d’efforts pour limiter les dépenses en continuant d’investir pour offrir des services utiles, modernes et solidaires à la population. Échelon administratif et politique de proximité, la commune joue un rôle très particulier auprès des citoyens, notamment les plus fragiles en cette période de crise. Elle centralise de nombreuses demandes des citoyens, des usagers ou des acteurs économiques. Par ses interventions et son action, elle joue un véritable rôle d’amortisseur économique et social.
Alors que la commune doit faire face à une crise sanitaire aux multiples conséquences notamment sociales et économiques, le budget 2020 a été construit afin d’accompagner les Joinvillais dans leur quotidien, au maximum des capacités de la Ville.

Un calendrier bouleversé

Le budget municipal est voté chaque année. Il est normalement préparé en fin d’année pour être débattu et adopté par le Conseil municipal au mois de mars. Cette année, compte tenu des élections et de la crise sanitaire, le budget n’a pas pu être voté dans les délais habituels. C’est seulement lors du Conseil municipal du 21 juillet qu’il a été adopté.

Un fonctionnement impacté par la crise

Le budget de fonctionnement 2020 s’élève à 36,8 millions d’euros. Il est en hausse de 3,2%. Celle-ci s’explique principalement par le renforcement des services rendus à la population. L’accroissement de la population nécessite une augmentation du périmètre des services municipaux et l’ouverture de nouveaux équipements publics (gymnase du Bataillon, groupe scolaire Simone Veil notamment…).
La crise sanitaire représente à ce stade de l’année une perte nette pour la commune de 1,2 million d’euros.
La commune s’est fortement mobilisée pour aider la population et le secteur économique. Ces interventions municipales se sont concrétisées par de multiples actions. Parmi elles il faut relever que la Ville a fourni des masques grand public à l’ensemble des Joinvillais. Elle a notamment augmenté la subvention du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) qui est en charge de la distribution des aides et secours. La Ville a également prolongé la durée d’ouverture de la structure d’hébergement d’urgence des SDF et acté la gratuité des services municipaux ainsi que des redevances d’occupation du domaine public pour les commerces et entreprises.
Ces efforts sont d’autant plus notables que la Ville a dû faire face dans le même temps à des pertes de recettes importantes en raison du ralentissement économique et de la fermeture de certains services de la Ville (cantine, études, crèches, école municipale des arts…) qui sont payés en partie par les familles. Cela réduit significativement les recettes de la Ville.
Dans un contexte où les ménages ont vu leurs revenus baisser parfois drastiquement, la municipalité a décidé de ne pas augmenter les taux des impôts locaux pour la 6ème année consécutive ni les tarifs des services à la population (cantine, études, crèches, école municipale des arts…) pour la 5ème année consécutive.

Agir par l’investissement

Malgré la crise sanitaire, la Ville ne relâche pas son effort d’investissement pour rendre toujours plus agréable le cadre de vie des Joinvillais. Investir, effectuer des travaux, lancer des projets, c’est aussi contribuer au soutien du tissu économique national.

Le financement des investissements

La bonne situation financière de la commune assure un financement sain de ses investissements.
Elle s’appuiera ainsi en 2020 principalement sur son autofinancement (3,4 M€ ), ses ressources propres (8,4 M€ ) et un recours limité à l’emprunt (3,3 M€ ).

La Ville investira cette année plus de 12,3 M€

2 500 000 € seront consacrés au Jardin Jacques Chirac
932 000 € aux travaux de réfectionet à l’informatisation des écoles
675 000 € pour les travaux de voirie
381 000 € pour améliorer l’éclairage public
273 000 € à la sécurité (agrandissement du Centre de Supervision Urbaine, vidéoprotection)
150 000 € pour les équipements sportifs
130 000 € pour l’équipement des crèches
125 000 € pour l’équipement de la Scène Prévert

Cet effort représente une dépense de 644 € par habitant contre une moyenne de 324 € pour les communes de même strate démographique.

Retrouvez les différentes délibérations sur la page dédiée : Publication des actes administratifs